5 conseils pour éviter les surestaries et frais de détention

En transport maritime, les surestaries ou frais de détention sur vos conteneurs peuvent peser très lourd sur le coût final. Prenez en compte ces 5 conseils pour les éviter.

Les surestaries et frais et de détention peuvent devenir un cauchemar pour les chargeurs, et entraîner des milliers de dollars de frais supplémentaires sur leurs transports maritimes. Les coûts qui résultent d’une mauvaise planification, de circonstances imprévues ou d’une mauvaise communication ont un impact considérable sur le coût final du fret.

Dans cet article, Mathez Transports Internationaux a demandé aux spécialistes de Container-Xchange d’expliquer les conditions de surestaries et de retenues, et de fournir aux chargeurs 5 conseils pour éviter des coûts élevés lors de l’organisation de leurs transports maritimes.

Comprendre les surestaries et frais de détention

Les surestaries et les frais de détention s’appliquent au-delà d’une période de franchise autorisée: l’utilisateur du conteneur doit  alors payer une redevance calculée par jour. Dans certains cas, vous pourriez être facturés jusque 200 $ à 400 $ par jour par conteneur.

Surestaries et frais de détention à l’exportation

  • Les frais de surestaries, ou frais de stationnement, s’appliquent lorsque les conteneurs ne peuvent être expédiés du fait d’une documentation insuffisante, ou d’autres erreurs qui ne dépendent pas du transporteur. Dans ce cas, le transporteur ne peut charger le conteneur sur le navire prévu initialement, et vous facture des frais d’entreposage jusqu’au chargement effectif et régulier du conteneur sur le prochain navire disponible.
  • Les frais de détention s’appliquent à l’exportation lorsque les conteneurs pleins ne sont pas retournés dans les délais impartis par la période de franchise. En règle générale, les transporteurs accordent jusqu’à cinq jours francs et facturent des jours supplémentaires aux expéditeurs avant que le conteneur ne soit déplacé à l’intérieur du terminal ou de l’entrepôt.

Surestaries et frais de détention en tant qu’importateur

En tant qu’importateur, il vous appartient de collecter et déplacer  vos conteneurs hors du port une fois qu’ils sont déchargés du navire.

  • Sur la plupart des transports maritimes réguliers, la période de franchise est souvent fixée entre 3 et 5 jours. Des frais de surestaries vous sont facturés si vous mettez plus de temps que cela pour faire sortir vos conteneurs.
  • Les frais de détention s’appliquent au temps passé après la franchise, à compter de la mise à quai, sur la période pendant lequel l’importateur retient le conteneur au-delà des jours autorisés. Cette disposition a pour but de réduire le temps de rotation des conteneurs et de rendre le transport plus efficace.

5 conseils pour éviter les frais de surestaries et de détention

Les surestaries et frais de détention sont souvent hors de votre contrôle en tant que chargeur ou importateur, et difficiles à maîtriser. Cependant, il y a moyen de réduire au minimum les risques, et vous éviter des frais inutiles.  Voici comment un bon transitaire maritime peut vous aider.

  1. Négocier les conditions

    Les frais journaliers et honoraires sont déterminés dans le contrat de transport. Il est toujours bon de négocier les termes d’un contrat, et lorsqu’il s’agit de fret maritime, mieux vaut le faire avant que le cargo n’ait quitté le port, car une fois que votre conteneur est à quai sur le terminal de destination, vous n’êtes plus en position de force.
    Il est important de connaître les destinations « à risque » du fait de délais de dédouanement longs: un bon transitaire peut anticiper ce risque, et négocier avec le transporteur des jours de franchise supplémentaires pour votre conteneur. Les transporteurs auront tendance à accorder plus de temps aux agents de fret ayant un volume d’achat significatif, ce qui évite des frais de surestaries et de détention à leurs clients.

  2. Gérer efficacement votre planning

    Vous et votre transitaire maritime devez vous assurer d’expédier votre cargaison aussi longtemps à l’avance que possible: cela donne plus de flexibilité, et un laps de temps utile pour faire face aux imprévus tels que le mauvais temps ou les imprévus au port. Il en va de même pour les temps de chargement, où même des temps de chargement bien anticipés  peuvent faire la différence !

  3. Toujours avoir un plan B

    Si le plan initial présente des difficultés, il est important d’avoir une autre option pour éviter des coûts importants. Un bon agent de fret évaluera d’autres solutions de transport, d’autres services, d’autres terminaux disponibles à proximité au cas où votre cargaison aurait besoin d’être réacheminée.

  4. Bien préparer ses douanes locales

    Pour éviter les risques de surestaries et de détention, il importe de bien maîtriser le processus de dédouanement et les règlements portuaires, sachant que la géographie joue un rôle déterminant, car chaque pays possède ses propres règles.
    Un bon agent de fret doit aussi être un représentant en douanes compétent et sélectionner de bons partenaires ayant le même niveau d’expertise locale à destination. Les réseaux de transitaires permettent à des agents indépendants ayant une maîtrise locale complète de coopérer aux quatre coins du monde pour livrer vos marchandises sans accroc.

  5. Apporter son propre conteneur

    S’il est difficile de trouver des conteneurs SOC (« Shipper Owned Containers« ) disponibles à proximité, vous ou votre transitaire pouvez tout organiser.

    La plateforme Container-Xchange facilite l’utilisation ou la fourniture de conteneurs sur son marché en ligne indépendant. En utilisant cette plateforme en ligne, vous pouvez économiser 200$ à 400$ par jour ou évitez complètement les frais de surestaries et de détention puisque les frais quotidiens sont inférieurs à 5 $ par conteneur.

Container-Xchange est une plateforme qui tend à résoudre le problème du repositionnement des conteneurs vides. Il vous propose de vous connecter avec plus de 300 propriétaires et utilisateurs de conteneurs dans plus de 2500 localisations, pour réduire le coût de vos mouvements de conteneurs à sens unique. 

Loïc Cattelle

Faire en sorte que nos clients ne soient pas confrontés à des coûts ou délais imprévus sur leurs transports maritimes: c’est notre travail quotidien.  Contactez-nous!

Loïc Cattelle, Mathez Transports Internationaux 
Switch The Language