Attaques en mer Rouge : quelles conséquences pour les chargeurs?

La situation au Moyen-Orient affecte les conditions du transport maritime international, avec un contournement du Canal de Suez qui va impacter les délais et les prix pratiqués par les compagnies maritimes.

L’intensification radicale du conflit israélo-palestinien depuis les attaques du 7 octobre est en passe de dérégler le transport maritime international. Le 18 décembre 2023, un navire commercial de la société MSC a été attaqué par les rebelles houthis dans le détroit de Bab El-Mandeb, point stratégique au large des côtes du Yémen et de Djibouti. Les rebelles houthis, en soutien au peuple palestinien, bloquent la circulation entrante sur la Mer rouge par des attaques de drones et de missiles.

Le Canal de Suez, qui relie par la Mer rouge l’Océan indien et la Méditerranée, voit transiter 30% du commerce mondial de marchandises conteneurisées, en particulier pour les flux Asie / Europe. Il constitue également un point de passage important pour les hydrocarbures (11% des exportations mondiales de pétrole). De nombreux actes de piraterie dans le golfe d’Aden  justifient depuis des années des hausses importantes des primes d’assurances des navires.

Source : MarineTraffic

Les agences maritimes mondiales MSC, Maersk, CMA CGM et Yang Ming Line ont décidé d’interrompre leur trafic sur la Mer rouge et de contourner l’Afrique via le Cap de Bon Espérance, les obligeant à allonger considérablement les distances.

Sur le plan tarifaire, les taux de fret, déjà en hausse après la crise du COVID-19 et la guerre en Ukraine, vont augmenter suite aux événements en mer Rouge faisant suite à une période calme, avec effet élastique. Une surcharge environnementale vient de plus s’ajouter aux tarifs de toutes les compagnies maritimes à partir du 1er janvier.

Sur le plan des délais, on prévoit un temps de transit augmenté de 20%. Ces transit times augmenteront entre l’Asie et l’Europe et affecteront principalement les services en provenance et à destination de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique.
Pour le Havre, le transit time supplémentaire est estimé à 12 jours et pour Marseille Fos environ 20 jours.

En parallèle, le canal de Panama entre les deux Amériques voit sa capacité réduite de 30 à 40% par rapport à l’an dernier, du fait de la sécheresse affectant la région. Les flux entre la Californie et l’Europe sont impactés.

Stéphane SALVETAT, Responsable MATHEZ FREIGHT Marseille, est apparu sur le Journal de 20h de France 2 pour en parler le mercredi 3 janvier 2024. Vous pouvez retrouver son témoignage et le documentaire à ce sujet sur le replay, à partir de 18 minutes.

Catherine Bonarado

Nous monitorons précisément la situation et ajustons les plans de transport au mieux. Pour connaître les modifications concernant vos expéditions, prenez contact avec vos interlocuteurs habituels.

Catherine Bonardo, MATHEZ FREIGHT
Switch The Language