Fret aérien

Incoterms 2020: décodage pour les professionnels

Quoi de neuf dans les Incoterms® 2020? Que vont-ils changer à la façon d'organiser vos transports internationaux ? Décodage pour les professionnels du fret avec une spécialiste.

Hélène Plaquet, formatrice Incoterms® 2020 accréditée ICC, consultante Mathez Conseil Formation et responsable des procédures douanières chez Mathez Transports Internationaux, nous livre une première analyse opérationnelle:

La nouvelle version des Incoterms® 2020, qui va rentrer en vigueur au 1er janvier 2020, est plus précise que la précédente et renforcée sur le plan technique, avec des outils de comparaison destinés aux professionnels.

Leur nombre reste stable – 11 Incoterms®, mais certains sont modifiés :

  • Le DAT (Delivered At Terminal) se transforme en DPU (Delivered at Place Unloaded). Le « terminal », terme trop restrictif, devient « lieu de destination déchargé » (« place unloaded »), incluant divers lieux de livraison possibles (site, aéroport, locaux de l’acheteur,..), et prévoyant un surcroît d’engagement et de risques pour le vendeur, qui aura la responsabilité du déchargement au lieu de destination désigné.

Le DPU sera particulièrement adapté à vos transports sur des grands projets – chantiers, livraison sur site, … Mais attention, il nécessitera le plus souvent une étude logistique préalable. 

  • Une variante du FCA est proposée, plus adaptée aux crédits documentaires. Vendeur et acheteur pourront convenir que l’acheteur donnera instructions à son transporteur de remettre au vendeur une preuve de chargement à bord.
  • CIP et CIF  admettent, dans les Incoterms® 2020, des niveaux d’assurance obligatoires spécifiques. Pour un CIP, une couverture « tous risques » et pour le CIF, une « couverture minimale » vous seront demandés.
  • La familles des « E », « F » et « D »  s’ouvrent au transport en propre. Ces incoterms admettent, dans la version 2020, la possibilité que vendeurs et acheteurs utilisent leurs propres camions, sans recourir à un prestataire.
  • Rappel : les Incoterms maritimes (FAS – FOB – CFR – CIF)  doivent être utilisés pour le transport de marchandises transportées en vrac ou conventionnel, et pas pour les marchandises conteneurisées.
  • L’ICC renforce sa recommandation de ne pas utiliser l’incoterm « EXW » dans le cadre d’échanges internationaux, et de le réserver aux transports domestiques.
    Voir à ce sujet notre article: « Incoterms : pourquoi éviter l’export Ex Works (EXW)? »

Pas de révolution dans ces Incoterms® 2020, mais des subtilités qui vont demander davantage de technicité de la part des professionnels du transport, pour éviter les mauvaises surprises, maîtriser les risques et choisir les meilleures options. N’hésitez pas à nous consulter, et pensez à vous former dès maintenant!

Hélène Plaquet, Mathez Transports Internationaux Nice
Switch The Language